Présentation du projet pilote FAST à Dakar

Présentation du projet pilote FAST à Dakar

16.02.17 – Mardi 7 Février, à Dakar, a été officiellement présenté le programme pilote FAST. Placé sous le haut patronage du Ministre des Postes et Télécommunications du Sénégal, l’événement a réuni un panel pour parler d’adéquation entre formation-emploi et avenir des jeunes diplômés africains.Plusieurs orateurs, dont M. Dimitrios Noukakis, Directeur du Programme MOOCs Afrique à L’EPFL, M. Mohamadou Arabani Saibou, Directeur Général de l’ESMT, M. Seydina Ndiaye, Directeur de Seysoo et membre du Bureau Exécutif de l’OPTIC, M. Mouhamed Diouf, Directeur du Centre des Etudes et de Gestion des Projets à GAINDE2000 et M. Temitope Ola, Directeur de la société Edacy, ont pris la parole devant un parterre de journalistes et de représentants de sociétés implantées au Sénégal. Ils se sont exprimés sur les besoins en requalification professionnelle des jeunes diplômés du Sénégal.  En effet, 1,2 million de diplômés arrivent chaque année sur le marché de l’emploi. Mais le problème reste l’absence d’opportunité réelle d’insertion. Conscientes de cela, l’École supérieure polytechnique de l’UCAD et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, avec l’aide de l’entreprise Edacy, ont lancé FAST. Cette initiative, qui s’inscrit dans la continuité du programme MOOCs Afrique, permettra de requalifier, d’insérer en entreprise et d’accompagner en entrepreneuriat 100 profils IT au Sénégal et en Côte d’Ivoire d’ici fin 2017. Formés en 9-10 mois, grâce à un concept révolutionnaire mélangeant contenus en ligne de grande qualité (MOOCs) et formation duale sur place, les bénéficiaires du programme pourront rejoindre pour un stage d’immersion les entreprises partenaires parmi lesquelles, Neticoa, Orange-Sonatel, Gainde2000, Atos, Cofina, Ydial, etc. «Nous nous attaquons à la problématique de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés en leur donnant la capacité, les compétences et la possibilité de se réaliser professionnellement ou de créer leur propre entreprise» promet Temitope Ola. L’accompagnement se fera par un encadrement pédagogique et en entreprise. Pour Dimitrios Noukakis, le transfert de connaissances va se faire en partie grâce aux cours en ligne de très haut niveau de l’EPFL et au tutorat sur place de l’ESP, où un examen en présentiel sera organisé le 22 février. Pour l’heure, c’est le secteur de l’informatique qui est concerné avant de proposer progressivement d’autres formations. Les premiers résultats du projet pilote lancé en décembre 2016 sont prometteurs avec plus de 500 étudiants inscrits au programme et près de 300 actifs. Plus de 200 personnes ont participé à la journée « Makers Day » de formation en codage. Puis, un rigoureux processus de sélection et d’accompagnement, prenant en compte les compétences techniques, transversales et personnelles, permettra de retenir environ 5% des candidats. Enfin, les 25 meilleurs profils se verront placés en immersion en entreprise courant avril pour une durée de 6 mois. A ce jour, ce sont déjà près de 100 étudiants qui se sont préinscrits pour la prochaine cohorte du programme au Sénégal qui sera lancée en juin 2017. 

Sylvie Gitz […]

Fermer le menu