Transfert de compétences

Des actions pour un impact durable

Hommages à notre chère collègue disparue

Marion Harent

Trois initiatives du Programme MOOCs Afrique visent à transférer des compétences techno-pédagogiques aux partenaires africains pour produire et intégrer les MOOCs dans l’enseignement supérieur:

  1. Accompagnement pédagogique
  2. Formation des enseignants et techniciens
  3. Création de MOOCs Factories en Afrique

Accompagnement pédagogique des enseignants en Afrique

Mission et organisation sur place
Trois instituts africains de sciences et ingénierie font partie de ce programme : l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (INP-HB) en Côte d’Ivoire, l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé (ENSPY) au Cameroun et l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar (ESP-UCAD) au Sénégal.

Le MOOC exige de repenser les approches pédagogiques classiques : classe inversée, rôle de l’enseignant, méthode d’acquisition du savoir s’en trouvent modifiés. D’une approche de communication du savoir, on entre dans une dynamique de construction du savoir qui transforme la manière de travailler de l’apprenant comme de l’enseignant. Pour faciliter l’intégration des MOOCs dans les enseignements sur campus, les compétences en ingénierie pédagogique sont nécessaires afin pour assurer une bonne dynamique de construction et d’utilisation des MOOCs et ceci dans les trois campus partenaires. Il s’agit de :

  • préciser les objectifs pédagogiques des enseignements
  • travailler sur  un MOOC (ou une partie d’un MOOC), test existant ou à construire
  • définir les objectifs d’apprentissage, puis scénariser le MOOC
  • planifier, organiser et suivre la mise en œuvre du projet
  • documenter toutes ces étapes et consolider les bonnes pratiques

Regroupement en ateliers
Une approche sous forme d’atelier a montré beaucoup d’avantages, permettant aux enseignants d’échanger sur leurs pratiques respectives et de concevoir ensemble de nouvelles modalités de cours, en intégrant les contraintes culturelles et institutionnelles. En particulier, on aborde les questions de thématique, de structuration et scénarisation, d’expérience de l’apprenant, débouchant vers une considération des méthodes pédagogiques qui pourrait être envisagée.

Bénéfices

  • Evolution fondamentale des approches pédagogiques
  • Transfert de connaissance et renforcement
  • Amélioration des prestations offertes aux apprenants
  • Promotion et développement de nouvelles pédagogies

Formation de professeurs et techniciens africains

Des sessions de formation sont organisées à l’EPFL pour former des professeurs et techniciens des pays africains partenaires, dont ceux du Bénin, de Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Sénégal.

 

 

Bénéfices

  • Transfert de connaissances

 

MOOC Factories en Afrique

Le transfert de savoir-faire techno-pédagogique doit permettre l’amélioration durable des qualifications des diplômés et faciliter leur insertion professionnelle, produisant ainsi un impact durable sur le tissu économique et industriel du pays. Pour ce faire, l’EPFL et ses partenaires du RESCIF proposent une série d’initiatives ciblées dans trois institutions partenaires africaines.

Il s’agit de :

  1. Créer et pérenniser des centres de compétences techno-pédagogiques permettant la conception, la production et la diffusion de MOOCs pour les besoins nationaux et régionaux.
  2. Accompagner les enseignants par des spécialistes pédagogiques pour l’intégration des MOOCs dans leur enseignement.

 

 

Bénéfices

Trois nouveaux centres de compétences :

  • INP-HB de Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
  • ENSP de Yaoundé, Cameroun
  • ESP de Dakar, Sénégal

Un premier MOOC collaboratif 100% made in Africa est en cours de production à Yamoussoukro !