Transfert de compétences

Des actions pour un impact durable

Trois initiatives du Programme MOOCs Afrique visent à transférer des compétences techno-pédagogiques aux partenaires africains pour produire et intégrer les MOOCs dans l’enseignement supérieur:

  1. Accompagnement pédagogique
  2. Formation des enseignants et techniciens
  3. Création de MOOCs Factories en Afrique

Accompagnement pédagogique des enseignants en Afrique

Mission et organisation sur place
Trois instituts africains de sciences et ingénierie font partie de ce programme : l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (INP-HB) en Côte d’Ivoire, l’Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé (ENSPY) au Cameroun et l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar (ESP-UCAD) au Sénégal.

Le MOOC exige de repenser les approches pédagogiques classiques : classe inversée, rôle de l’enseignant, méthode d’acquisition du savoir s’en trouvent modifiés. D’une approche de communication du savoir, on entre dans une dynamique de construction du savoir qui transforme la manière de travailler de l’apprenant comme de l’enseignant. Pour faciliter l’intégration des MOOCs dans les enseignements sur campus, les compétences en ingénierie pédagogique sont nécessaires afin pour assurer une bonne dynamique de construction et d’utilisation des MOOCs et ceci dans les trois campus partenaires. Il s’agit de :

  • préciser les objectifs pédagogiques des enseignements
  • travailler sur  un MOOC (ou une partie d’un MOOC), test existant ou à construire
  • définir les objectifs d’apprentissage, puis scénariser le MOOC
  • planifier, organiser et suivre la mise en œuvre du projet
  • documenter toutes ces étapes et consolider les bonnes pratiques

Regroupement en ateliers
Une approche sous forme d’atelier a montré beaucoup d’avantages, permettant aux enseignants d’échanger sur leurs pratiques respectives et de concevoir ensemble de nouvelles modalités de cours, en intégrant les contraintes culturelles et institutionnelles. En particulier, on aborde les questions de thématique, de structuration et scénarisation, d’expérience de l’apprenant, débouchant vers une considération des méthodes pédagogiques qui pourrait être envisagée.

Bénéfices

  • Evolution fondamentale des approches pédagogiques
  • Transfert de connaissance et renforcement
  • Amélioration des prestations offertes aux apprenants
  • Promotion et développement de nouvelles pédagogies

Formation de professeurs et de techniciens studio : « Comment produire des MOOCs ? »

Des sessions de formation sont organisées à l’EPFL pour former des professeurs et techniciens des universités africaines partenaires du Programme MOOCs Afrique. A raison de 4 à 5 sessions par années, des experts ou de futurs experts viennent se former dans les studios de l’EPFL à Lausanne. Provenant en particulier du Bénin, de Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Sénégal, ces futurs créateurs de MOOCs viennent acquérir ou consolider leur maîtrise des différents composants essentiels au succès d’une production de MOOCs .

Le contenu de la formation en bref :

  • Plan de tournage, prise d’images et de sons
  • Comment tourner une interview (son et image)
  • Etalonnage, mixage et export du projet vidéo
  • Montage vidéo : approches de montage, maîtrise des logiciels
  • Processus de production de MOOCs aux standards EPFL
  • Concept et mise en pratique de scénarisation
  • Processus de sous-titrage MOOCS
  • Préparation des enseignants à la production d’un MOOC
  • Equipement et utilisation des studios d’enregistrements
  • Mise en place d’un studio approprié pour la production de MOOCs
  • Création d’un mini studio (approche haute qualité pour des coûts limités)

Pour les techniciens studio, on vise à former des experts disposant déjà d’une formation de base dans le secteur multimédia/audio-visuel et appelés à contribuer ou piloter le développement d’un studio MOOC en Afrique. Chez nos partenaires africains, ces studios sont soit en construction soit en début d’exploitation.

Pour les professeurs et plus largement les enseignants africains, le Programme MOOCs Afrique vise à former des experts d’un secteur de science ou d’ingénierie qui sont engagés dans un projet d’enregistrement d’un MOOC. Viennent aussi se former des enseignants qui développent un projet de production de contenus audio-visuel, de type MOOC ou approchant.

Pour chaque cession, le programme de formation est bien entendu ajusté au groupe de participants. En quatre ans, ce projet de formations aura permis à 75 experts de venir se former à Lausanne. A l’issue de la formation, ils maîtrisent l’ensemble des techniques pouvant permettre la réalisation de MOOCs et plus largement de supports pédagogiques audio-vidéo destinés à fournir aux universités partenaires africaines les contenus de formation en sciences et ingénierie. Ces contenus sont stratégiques pour la formation des générations d’étudiants actuellement inscrits dans les campus partenaires.

Au retour en Afrique, les experts formés, jouent le rôle de pionnier, en organisant des séminaires avec les coordonnateurs et supérieurs hiérarchiques pour mieux expliquer les processus de production de MOOCs et ainsi passer de l’approche du cours enregistré au réel développement de MOOCs. Ils sensibilisent ainsi leur collègues professeurs à l’élaboration et la scénarisation des cours MOOCs pour améliorer leur qualité.

Évaluation de la formation par les participants 
A la fin de chaque formation, un questionnaire de satisfaction est envoyé aux participants. Il ressort que, suivre cette formation à l’EPFL, a permis d’élargir les connaissances, de mieux communiquer avec les acteurs autour de la production d’un MOOC ou de contenus numérique.

Perspectives: plusieurs institutions de niveau national diffusent des MOOCs, et des contenus numériques, à plusieurs dizaine de milliers d’étudiants. Stratégique pour ces institutions, la production de contenus de niveau Bachelor ou Master (licence de qualité), c’est ici que le Programme MOOCs Afrique, par l’appui au déploiement des studios, joue un rôle d’accélérateur de la création de contenus en sciences et technologies.

Bénéfices

  • Transfert de compétences
  • Plus de 75 professeurs et techniciens formés

 

MOOC Factories en Afrique

Le transfert de savoir-faire techno-pédagogique doit permettre l’amélioration durable des qualifications des diplômés et faciliter leur insertion professionnelle, produisant ainsi un impact durable sur le tissu économique et industriel du pays. Pour ce faire, l’EPFL et ses partenaires du RESCIF proposent une série d’initiatives ciblées dans trois institutions partenaires africaines.

Il s’agit de :

  1. Créer et pérenniser des centres de compétences techno-pédagogiques permettant la conception, la production et la diffusion de MOOCs pour les besoins nationaux et régionaux.
  2. Accompagner les enseignants par des spécialistes pédagogiques pour l’intégration des MOOCs dans leur enseignement.

 

 

Bénéfices

Trois nouveaux centres de compétences :

  • INP-HB de Yamoussoukro, Côte d’Ivoire
  • ENSP de Yaoundé, Cameroun
  • ESP de Dakar, Sénégal

Un premier MOOC collaboratif 100% made in Africa est en cours de production à Yamoussoukro !